Quel est le problème ?

L'hôpital missionnaire ne dispose pas d'un approvisionnement en eau au sens propre du terme, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'eau courante.

Il y a une pompe manuelle sur place, mais elle est défectueuse. Comme il ne s'agit pas d'un produit de marque, il n'y a pas de pièces de rechange disponibles. Par ailleurs, une pompe manuelle ne peut pas produire une réserve d'eau au sens propre du terme, mais seulement remplir des bidons.

Pour l'instant, l'eau est récupérée avec des bidons dans un ruisseau à environ 1 km de là et est versée dans des conteneurs en plastique dans les chambres. Elles disposent d'un robinet d'eau sous lequel se trouve une cuvette dans laquelle l'eau sale est recueillie. Le bol sert d'évier.

Les conditions d'hygiène sont en conséquence.

Peut-on avoir de l'eau

La direction de l'hôpital de la mission nous a demandé s'ils pouvaient obtenir un approvisionnement en eau comme celui de l'hôpital d'Adi.

De notre point de vue, les conditions ne sont pas viables pour un hôpital où les gens sont censés se rétablir. C'est pourquoi nous avons décidé de lancer ce projet.

Il comprend les travaux suivants : Vérifier si l'ancien trou de forage dans lequel est installée la pompe manuelle défectueuse a une capacité suffisante (litres par heure). Un test de pompage est effectué à cet effet.

Si le forage fournit suffisamment d'eau, une pompe solaire y sera installée. Dans le cas contraire, une mesure géophysique doit être effectuée sur le terrain de l'hôpital pour trouver un nouvel emplacement pour un forage. Une pompe solaire y sera installée.

Pendant que le soleil brille, l'eau est pompée dans un réservoir surélevé de 10 mètres de haut. De là, l'eau s'écoule avec une pression suffisante, dans des conduites d'alimentation encore à construire, vers l'hôpital.

Des lavabos seront installés dans les chambres et les eaux usées légèrement contaminées seront acheminées vers des fosses d'aisance dans les canalisations d'égout. Les fosses d'aisance seront situées en dehors de la zone de captage des eaux souterraines.

Les travaux suivants ont été réalisés jusqu'à présent :

Mai / juin 2018 : étude de la zone hospitalière et préparation d'un plan de construction.

Coûts du projet

Le projet coûte environ 61 700 euros.

ALTRUJA-PAGE-TJ5T-FR
Iwfa Logo

Eichenstr. 6

76703 Kraichtal, Allemagne

+49 - 7250 9 29 98 40

Ecrivez-nous

Compte bancaire

Evangelische Bank eG

IBAN: DE76 5206 0410 0005 0240 13

BIC: GENO DE F1 EK1

Suivez-nous

Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire